Participer au site : news photo video
avatar Se connecter
Lexique Karaté

Lexique Karaté


groupesToute l'association

LE PETIT LEXIQUE DU KARATE

 

KARATE DO :     (KARA) : Vide    (TE) : Main      (DO) : Voie

DOJO : Lieu de l’enseignement                       KARATE-GI : Habit pour pratiquer (Kimono)

 

 

POSITIONS : DACHI

 

HEISOKU DACHI : Debout, les pieds joints l’un contre l’autre

MUSUBI DACHI : Debout, talons joints, pointes de pieds écartés

REINOJI DACHI : Debout, un pied devant l’autre formant un L

TEÏJI DACHI : Debout, un pied devant l’autre formant un T

HEIKO DACHI : Debout, pieds écartés largeur des hanches et parallèles

HACHIJI DACHI : Debout, pieds pointés vers l’extérieur, écartés largeur des hanches

UCHI HACHIJI DACHI : Debout, pieds pointés vers l’intérieur, écartés largeur des hanches

ZENKUTSU DACHI : Fente avant largeur des hanches : jambe AV fléchie, jambe AR tendue à 45°

KOKUTSU DACHI : Fente arrière sur une ligne : 70% du poids du corps sur jambe AR pied à 90%

KIBA DACHI : Position du cavalier : sur une ligne, pieds parallèles, position basse et centrée

SHIKO DACHI : Position du sumo : sur une ligne, pointes pieds écartées, position basse et centrée

FUDO DACHI : Position équilibrée de combat entre zenkutsu et kokutsu

NEKO ASHI DACHI : Position du chat : sur une ligne 90% poids sur pied AR à 45% et 10% sur pied AV

KOSA DACHI : Position pieds croisés : pied AR su

r kochi, genou AR dans creux genou AV

MOTO DACHI : Petit zenkutsu en position haute

SANCHI DACHI : Position en fente du sablier haute, largeur des hanches, pieds pointés à l’intérieur

SEISHAN DACHI : Position élargie du sablier

TSURU ASHI DACHI : Position de la grue sur une jambe, cou du pied dans creux genou AV

 

DEPLACEMENTS : UNSOKU

 

AYUMI ASHI : Avancer d’un pas

HIKI ASHI : Reculer d’un pas

YORI ASHI : Sursaut avant (glissé)

TSUGI ASHI : Pas chassé (jusqu’au pied avant)

OKURI ASHI : Double pas ou pas croisé

MAWARI ASHI : Déplacement pivotant autour du pied avant

USHIRO MAWARI ASHI : Déplacement pivotant autour du pied arrière

Variantes : combinaisons hiki yori ashi, hiki tsugi ashi

 

TECHNIQUES DE DEFENSE : UKE WAZA

 

GEDAN BARAÏ : Défense basse par un balayage avec le bras AV

JODAN AGE UKE : Défense haute par un mouvement remontant et croisant

SOTO UDE UKE : Défense avec bras dans un mouvement circulaire de l’extérieur vers l’intérieur

UCHI UDE UKE : Défense avec bras dans un mouvement circulaire de l’intérieur vers l’extérieur

SHUTO UKE : Défense avec tranchant extérieur de la main, bras fléchi, dans un mouvement circulaire

SHUTO KAKE UKE : Défense avec tranchant de la main, bras tendu dans un mouvement  circulaire

OSAE UKE : Défense par pression ou immobilisation avec la main

HAÏSHU UKE : Défense avec le dos de la main ouverte

TEÏSHO UKE : Défense avec la paume de la main

OTOSHI UKE : Défense en frappant avec l’avant-bras, poing fermé de haut en bas

KOKEN UKE : Défense en frappant avec côté supérieur du poignet

NAGASHI UKE : Défense brossée en accompagnant l’attaque avec le bras ou la main

SUKUI UKE : Défense en puisant avec le bras ou la main

JUJI UKE : Défense double avec les deux bras croisés

KAKIWAKE UKE : Défense double avec les deux bras en écartant

HEIKO UKE : Défense double avec les deux bras fléchis parallèles

MOROTE UKE ; Défense double avec le bras arrière en protection ou renforcement

SOKUMEN AWASE UKE : Défense double mains ouvertes, poignets croisés

 

ATTAQUES DIRECTES DE POING : TSUKI WAZA

 

CHOKU TSUKI : Coup de poing fondamental

OÏ TSUKI : Coup de poing en poursuite avec un pas (même côté que la jambe avant)

GYAKU TSUKI : Coup de poing avec le bras inverse à la jambe avancée

MAETE TSUKI : Coup de poing direct bras avant, position de fente avant

KIZAMI TSUKI : Coup de poing direct bras avant, position de fente avant en effaçant le buste

NAGASHI TSUKI : Coup de poing direct bras avant en esquivant

TATE TSUKI : Coup de poing direct, poing vertical (pousse vers le haut)

URA TSUKI : Coup de poing direct, paume tournée vers le haut, bras fléchi

MAWASHI TSUKI : Coup de poing circulaire

AGE TSUKI : Coup de poing remontant frappé avec le dessus de la main

KAGI TSUKI : Coup de poing en crochet court

YAMA TSUKI : Coup de poing double simult., jodan paume vers le bas, gedan paume vers le haut

MOROTE TSUKI : Coup de poing double, au même niveau simultanément, paumes vers le bas

HEIKO TSUKI : Coup de poing double, rapproché sur le plan vertical (petit yama tsuki)

NUKITE : Attaque directe en pique directe, avec tous les doigts

IPPON NUKITE : Attaque directe en pique avec l’index

NIHON  NUKITE : Attaque directe en pique avec l’index et le majeur

IPPON KEN : Attaque directe en pique avec 1ère phalange index

NAKADA KEN : Attaque directe en pique avec 1ère phalange du majeur

 

TECHNIQUES DE PERCUSSION : UCHI WAZA

 

URAKEN UCHI : Attaque circulaire avec le dos du poing de l’intérieur vers l’extérieur

SHUTO UCHI : Attaque circulaire avec le tranchant externe de la main

HAÏTO UCHI : Attaque circulaire avec le tranchant interne de la main

TETSUI UCHI : Attaque circulaire avec le poing en marteau

TEÏSHO UCHI : Attaque avec la paume

KOKEN UCHI : Attaque avec le dessus du poignet

MAWWASHI EMPI UCHI : Attaque circulaire du coude de l’extérieur vers l’intérieur

MAE EMPI : Attaque directe du coude vers l’avant, de bas en haut

OTOSHI EMPI : Attaque directe du coude de haut en bas

YOKO EMPI : Attaque latérale du coude

USHIRO EMPI : Attaque directe du coude vers l’arrière

USHIRO MAWASHI EMPI : Attaque circulaire du coude vers l’arrière

 

ATTAQUES DE PIEDS : GERI WAZA

 

MAE GERI : Coup de pied direct vers l’avant

MAWASHI GERI : Coup de pied circulaire

YOKO GERI KEKOMI : Coup de pied latéral défonçant

YOKO GERI KEAGE : Coup de pied latéral remontant fouetté

MIKAZUKI GERI : Coup de pied en croissant de lune de l’extérieur vers l’intérieur

URA MIKAZUKI GERI : Coup de pied en croissant de lune de l’intérieur vers l’extérieur

USHIRO GERI : Coup de pied direct vers l’arrière

URA MAWASHI GERI : Coup de pied en revers circulaire vers l’avant

USHIRO MAWASHI GERI : Coup de pied en revers circulaire vers l’arrière

MAE TOBI GERI : Coup de pied direct sauté

NIDAN GERI : Double coup du pied direct sauté

KAKATO GERI : Coup de pied avec le talon de haut en bas

NAMI GAESHI : Coup de pied en vague remontant vers l’intérieur avec la plante du pied

MAE HIZA GERI : Coup de genou vers l’avant

MAWASHI HIZA GERI : Coup de genou circulaire

ASHI BARAÏ : Balayage avec le pied

FUMIKOMI : Coup de pied écrasant

FUMIKIRI : Coup de pied bas dans l’idée de couper

Variantes de certains coups de pieds : ô mawashi geri (grand mawashi en armant comme un mae geri)

Ko mawashi geri (mawashi geri en restant de face)

Kizami mae geri (ou mawashi geri) coup de pied direct fait avec la jambe avant

 

TERMINOLOGIE

 

Membres Supérieurs :

TE : main                                                                       TSUKI : poing

KEN : doigt                                                                   HAÏSHU : dessus de la main

IPPON KEN : index fléchi                                           TEÏSHO : paume de la main

HIRAKEN : 4 phalanges fléchies                                 NUKITE : pointes des doigts main ouverte

NAKADA  KEN : poing fermé, majeur fléchi              IPPON NUKITE : index pointé

SHUTO : partie extérieure de la main                           NIHON NUKITE : index et majeur pointés

KUMADE : base inférieure de la main                         EMPI : coude

SUZUKI : tête                                                                WAN : avant-bras

KENTO : bases des premières phalanges

 

Membres Inférieurs :

GERI : jambe                                                                 KOSHI : partie inférieure sous orteils

TSUMSAKI : pointe du gros orteil                                HAÏSOKU : dessus du pied

TAÏSOKU : dessous du pied                                          SOKUTO : tranchant externe du pied

URA SOKUTO : tranchant interne du pied                   KAKATO : talon

HIZA : genou

 

Salut :

  1. SEÏZA : s’agenouiller
  1.  SHOMENI REÏ : salut vers la photo de Maître FUNAKOSHI
  2. SENSEÏNI REÏ : salut du  professeur et des élèves face à face
  3. OTAGANI REÏ : salut des élèves
  4. GERI ZU : se relever

KAMIZA : représentation des maîtres         SENSEÏ : professeur    SEMPAÏ : élève gradé CN

 

 

 

Commandements :

YOÏ : en début d’exercice, préparez vous, tension abdominale, poings fermés

KAMAE : prendre la garde

HAJIME : commencer l’exercice

MAWATE : tourner

YAME : arrêt de l’exercice, avec tension abdominale, poings fermés

YASME : repos

HIDARI : gauche                    MIGI : droite

SHIRO : blanc                        AKA : rouge                         AHO : bleu

ICHI : 1              NI : 2              SAN : 3                CHI : 4               GO : 5

ROKKU : 6       SICHI : 7       HATCHI : 8        KU : 9                JU : 10

 

Distances :

MAE : distance entre 2 karatékas

MA : distance entre 2 karatékas nécessitant un déplacement ayumi ashi (1pas) pour toucher

CHIKAMA : distance entre 2 karatékas ne nécessitant aucun déplacement (proche)

TOMA : distance entre 2 karatékas nécessitant un déplacement okuri ashi ou tsugi ashi (loin)

 

Niveaux :

JODAN : haut (cou + tête)      SHUDAN : moyen (ceinture au cou)   GEDAN : Bas (sous la ceinture)

 

GO NO SEN : réagir après le déclenchement de l’attaque

SEN NO SEN : anticiper sur le déclenchement de l’attaque

KYON : Etude sans partenaire des différentes techniques et enchaînements

SHIWARI : Test de casses sur différents matériaux

KIME : mobilisation de toute son énergie à un instant voulu (vitesse, force, respiration, équilibre, concentration)

ZANSHIN : attitude de concentration et d’analyse lors d’un exercice

JYU : libre

 

DIFFERENTS TYPES DE TRAVAIL A 2 : LES KUMITES

 

TORI : attaquant                          UKE : défenseur

 

LES KUMITES DE BASES :

 

KYON IPPON KUMITE :

 TORI est en garde et UKE en Hachiji Dachi – distance 1m – les attaques sont annoncées et exécutées une fois à gauche et une fois à droite – UKE bloque et contre

IPPON KUMITE :

TORI et UKE sont en gardes parallèles – les attaques sont annoncées et exécutées toutes côté gauche, puis toutes côté droit – UKE bloque et contre

SANBON KUMITE :

TORI attaque sur 3 déplacements sur un rythme varié – UKE, départ en hachiji dachi bloque 3 fois et contre sur la dernière attaque

GOHON KUMITE :

TORI attaque sur 5 déplacements au même rythme – UKE, départ en hachiji dachi bloque 5 fois et contre sur la dernière attaque

JYU IPPON KUMITE :

TORI et UKE partent à 3m et prennent une garde – L’attaque est annoncée ou non – TORI ajuste la distance pour attaquer- UKE bloque et contre en sen no sen ou go no sen

JYU KUMITE :

Les 2 karatékas effectuent un assaut libre – Ils partent en garde à 2m – les attaques, blocages et contres sont enchaînés sur une durée déterminée – Il n’y a aucune notion de compétition et de limitation de techniques.

RANDORI :

Assaut conventionnel libre sans arbitrage sous forme compétition avec les restrictions du règlement en vigueur.

SHIAÏ :

Assaut sous forme du combat dur avec respect et contrôle

 

LES KUMITES EVOLUES :

 

               Au delà de ces types de kumités, une autre série de kumités plus complexes vont amener le karatéka vers le jyu kumité avec des moyens largement plus efficaces. Pour en tirer un réel profit, les attaques et parades doivent être puissantes et les contres réalisés avec un contrôle absolu. Plus question d’armer des blocages, les protections intermédiaires vont devenir des composantes de blocages actives et des types gardes (kamae) différentes vont s’imposer.

Un autre élément important va s’inscrire par l’exécution de techniques plus variées et nullement utilisées dans des combats arbitrés conventionnels (mains ouvertes, coudes, genoux, pique de doigts, attaques et contre-attaque dans les articulations, etc…).

 

GOSHIN-KUMITE :

TORI diversifie les attaques avec l’utilisation d’atémis circulaires, tentatives de saisies, saisies, armes diverses) – UKE  défend et contre avec un objectif primordial d’une mise en sécurité par rapport à l’assaut.

 

KAESHI-IPPON-KUMITE :

A la différence de l’ippon kumité, TORI pratique une contre-attaque (kaeshi) après avoir bloquer celle de UKE. Dans cet exercice TORI clôture définitivement l’assaut. Plusieurs conventions peuvent être établies selon le type de contre-attaque de UKE. Cet exercice reste assez déroutant dans les premiers temps par des habitudes et automatismes souvent bien ancrés depuis des années.

 

OKURI-KUMITE :

 A la différence de l’ippon kumité, TORI pratique une 2ème attaque (okuri) après avoir bloqué et été contre-attaqué. Dans cet exercice UKE clôture définitivement sur la 2ème attaque. Plusieurs conventions peuvent être établies selon le type de travail recherché.

Remarque :

                  Une variante intéressante à appliquer dans okuri-kumité  est, par convention entre TORI et UKE , de laisser à tori le choix d’exécuter une 2ème attaque sur place si entre le blocage et le contre il se passe trop de temps ou bien qu’aucun signe de déstabilisation se soit produit sur le blocage de UKE. Ce travail intégré sollicite le timing, le kimé, le zanshin, etc..

 

HAPPO-KUMITE : (combat dans 8 directions)

A la différence de l’ippon kumité (face à face), cet exercice permet de travailler sur une attaque avec plusieurs TORI autour de UKE. Cet exercice développe, selon les conventions passées avec les partenaires, la concentration (zanshin), les tactiques de positionnements et de déplacements selon les directions abordées (dachi et unsoku).

 

GONIN-GAKE (combat en ligne contre cinq adversaires)

A la différence de l’ippon kumité, ce travail sollicite les automatismes déjà acquis et montre les faiblesses persistantes. Faire face à des adversaires successifs aux gabarits et niveaux différents alignés en colonne, vous assimile à les rencontrer dans un espace étroit (type couloir). La gestion des déplacements est différente et la rapidité d’enchaîner sur  la succession des attaques des différents TORI amène à alterner du travail de go-no-sen, sen-no-sen et à les faire anticiper.

 

Tous ces kumités évolués peuvent se pratiquer aussi sous des formes plus libres (Jyu) et souples avec notion de contrôle absolu. Ce travail va perfectionner la pratique du jyu-kumité sur un ou plusieurs adversaires. La succession des attaques faites par des TORI différents amène UKE à s’adapter très rapidement à leur corpulences, vitesses, distances, puissances différentes.

 

Tsune-ni-shinen-kufu-seyo (Funakoshi) – perfectionnez vous sans arrêt

 

L’approche d’un tel travail doit se faire avec de la patience, de la volonté, de l’humilité  et du cœur. Accepter dans l’entraînement des lacunes, et, rechercher à y remédier, forge le corps et l’esprit pour continuer sa progression dans l’art martial. Maîtriser le jyu-ippon-kumité revient à approcher la quintessence du karaté

 

 

KATAS ET APPLICATIONS

 

KATAS : Enchaînements codifiés

 Ces enchaînements de séries de techniques bien codifiées dans plusieurs directions, simulant un combat contre plusieurs adversaires, est l’élément central traditionnel de la transmission du savoir des maîtres des différentes écoles (Ryu) au travers des différentes générations de karatékas.

 

LISTE DES KATAS SHOTOKAN :

 

 5ème Kyu – Jaune     Taïkyoku SHODAN

                                   Taïkyoku NIDAN

                                   Taïkyoku SANDAN

                                   Heïan SHODAN

4ème Kyu – Orange Heïan NIDAN

3ème Kyu – Verte    Heïan SANDAN

2ème Kyu – Bleue    Heïan YODAN

1er Kyu – Marron   Heïan GODAN

 

1er Dan – Noire      TEKKI SHODAN

 

2ème Dan – Noire  BASSAÏ DAÏ

                                 ENPI

                                 JION

                                 HANGETSU

                                 KANKU DAÏ

 

 3ème Dan – Noire    GANGAKU

                                 JITTE

                                 KANKU SHO

                                 TEKKI NIDAN

 

4ème Dan – Noire     NIJUSHI HO

                                  SOCHIN

                                  JIIN

                                  UNSU

                                  TEKKI SANDAN

 

 5ème Dan – Noire     GOJUSHI HO SHO

                                   CHINTE

                                   GOJUSHI HO DAÏ

                                   WANKAN

                                   MEIKYO

 

6ème Dan – Noire   Au choix 2 katas dans la liste du style (se rapprocher du programme fédéral)

 

 

Des formes d’exécution variées des katas :

            Ura-no-kata : l’exécution démarrée à l’opposée (ex : par la droite pour les heïan et pinan) amène un équilibre dans le travail foncier (les enchaînements sont aussi bien approfondis dans les deux sens)

            Go-no-kata :

                                   1ère forme : l’exécution du kata se déroule en déplacements arrière pour toutes les techniques (hiki ashi) amène une première réflexion sur les bunkaïs (interprétations des techniques) pour les karatékas débutants.

                                   2ème forme, l’exécution des défenses se fait en hiki ashi (recul) et les attaques en ayumi ashi (vers l’avant) permettent au karatéka de l’approche du kata kumité. Cette forme rappelle l’ippon kumité.

 

LES APPLICATIONS :

 

KATA KUMITE : Application avec partenaire des différentes séquences du kata. TORI se positionne  par rapport à UKE en respectant les directions (Embusen) du kata. UKE respecte un maximum les déplacements et techniques exécutées dans le kata. Les attaques de TORI et de UKE doivent avoir une conception réaliste…

 

BUNKAÏ : A la différence du kata kumité, les différentes séquences s’exécutent TORI et UKE se faisant face. La recherche se fait plus librement pour UKE, qui, tout en respectant l’essence de la séquence du kata (déplacements, désaxage, variété des possibilités qu’offre les techniques de la séquence, etc…)

 

 

Karate-no-shugyio-wa-issho-de-aru  (Funakoshi) – une formation de karaté dure une vie entière

 

 

LE CODE MORAL

 

Le CŒUR : c’est l’harmonie de la vie des hommes

La COURTOISIE : c’est cultiver le respect de l’être humain

La GENEROSITE : c’est être dévoué et désintéressé

L’HUMILITE : c’est toujours garder l’esprit débutant

LA LOYAUTE : c’est faire face, sans tricher, ni déguiser sa pensée – rectitude du corps et de l’esprit

L’AMITIE : c’est le plus pur des sentiments

Le COURAGE : c’est  s’engager pour une cause en surmontant sa peur

La DIGNITE : c’est rester soi-même dans la défaite comme dans la victoire

La SINCERITE : c’est s’exprimer avec son cœur et non avec son mental

La SERENITE : c’est rester calme et lucide quand monte la colère

L’HONNEUR : c’est respecter ses engagements jusqu’au bout

La PERSEVERANCE : c’est la parfaite compagne du pratiquant

Dojo nomi no karate to omu na (Funakoshi) – ne croit pas que le karaté n’est qu’au dojo


Document associé

Lexique Karaté

Terminologie - Kumités et Katas

Prochains événements

28
oct.
2017-10-28T09:30:00+0200
2017-10-28T17:00:00+0200

STAGE KARATE SHORIN RYU - S....

groupesToute l'association
29
oct.
2017-10-29T09:30:00+0100
2017-10-29T11:30:00+0100

STAGE DEPARTEMENTAL ARBITRAGE

groupesToute l'association
02
nov.
2017-11-02T00:00:00+0100
2017-11-02T00:00:00+0100

STAGE DEPARTEMENTAL KARATE CONTACT...

groupesToute l'association
15
nov.
2017-11-15T19:00:00+0100
2017-11-15T21:30:00+0100

FORMATION JUGES DE GRADES

groupesToute l'association

Calendrier

PHOTOS

saison 2017: vtt + randonnée trail + pétanque.... une chute d'eau pour se rafraîchir...saison 2017: vtt + randonnée trail à Rodelle ... après l'effort... le réconfort...saison 2017: vtt + randonnée trail  + pétanqueà Rodelle... prêt pour la 3ème mi-tempssaison 2017: pot de l'amitié pour les nouvelles ceintures noires 2ème dan pour Corinne et 1er dan pour Enzosaison 2017: raclette party - karaté et convivialité = bonne santé